Pourquoi nous le faisons

Les professionnels des enquêtes ont tendance à savoir avec précision ce qu'ils entendent par ménage. Ce « ménage statistique » sous-représente souvent les unités de vie résidentielles ou de consommation. Les spécialistes des enquêtes prennent rarement en compte les implications des définitions des http://www.viagrabelgiquefr.com/ ménages dans leurs analyses, perpétuant du coup, une approche non critique des données d'enquêtes sur les ménages ; le souci d'harmonisation des fichiers internationaux justifiant cette absence de critique de plus en plus notable dans l'usage des données. Beaucoup d'utilisateurs des résultats des données d'enquête ignorent les limites et les conséquences qui découlent des définitions du ménage dans les enquêtes, tendant à  utiliser des rapports « disponibles sur le marché », niant ainsi le problème conceptuel. Une approche souple et réflexive des ménages s'avère être nécessaire. Comparer une chose avec une autre suppose que toutes les populations présentent des similitudes. Cependant tel n'est pas le cas.

L'hypothèse selon laquelle la majorité des individus vit dans/ participe à / tire ses ressources d'une seule unité domestique est souvent fausse, et particulièrement dans les contextes de changement social rapide ou bien dans les milieux où le soutien des familles élargies est encore important.

Les implications analytiques des différentes conceptualisations du ménage entrainent un changement considérable dans les indicateurs standards tels que la taille et les caractéristiques du chef de ménage.